Départ pour le road trip en Floride.

Le 14 novembre 2010,

8:30 réveil, direction la douche pour un réveil rapide, pour cause la valise n’est pas encore faite. Faire ses bagages à la dernière minute c’est toujours plus excitant.
Pour ma part un sac à dos de 60L acheté chez Décathlon fera affaire, j’ai prévu petit, dans ma valise j’enfile ma paire de running, quelques sous-vêtements, deux trois t-shirt, une serviette de toilette, du gel douche et mon couteau suisse. Ce sera un voyage léger. Moins de environ 7kg sur les 23 prévus par la compagnie aérienne US AIRWAYS.

9:15 je coupe le pc de bureau, voilà c’est fini, place aux vacances, ça fait drôle. Les parents sont déjà prêts ;) Baptiste arrive à l’heure, c’est rare, du coup on décolle pour Paris-Charles de Gaulle vers 9:25 comme prévu. La route se fait bien en 1h15 (Amiens – Roissy), on apprécie la pluie pour la dernière fois. Dépose-minute gratuit à l’aéroport Charles de Gaulle pour moins de dix minutes de stationnement. Un bisous et un câlin aux parents, et direction le terminal 1.

Enregistrement des bagages et contrôles douaniers.

Nous arrivons directement devant le guichet d’embarquement de la compagnie US Airways qui nous transporte jusqu’en Floride. Premier contrôle de sécurité à l’aéroport. Vérification des passeports, questions diverses sur le but de notre séjour, Baptiste passe nickel mais personnellement j’ai droit a un nouvel interrogatoire par une autre personne. On nous rend les passeports avec une étiquette rouge collée dessus. Nous enregistrons nos bagages (23 kilos par adulte pour un bagage en soute chez US Airways plus un bagage à main classique). Direction la salle d’embarquement, on vide les poches, on passe au détecteur de métaux, nickel. Nous patientons 20 minutes. Baptiste feuillette le guide du Routard sur la Floride. L’embarquement commence, nous attendons que la file se réduise avant de nous présenter au comptoir d’embarquement. Même pas besoin de sortir les passeports, le contrôleur nous a reconnu (ce sont les même qu’en bas) il nous demande de le suivre. Nous avons le droit a une fouille personnalisée (vetements et sac). Tout est en règle, nous pouvons embarquer.

Dans l’avion.

Un Airbus A330 de la compagnie US Airways nous attend en direction de Philadelphie, pour un gros 8h de vol. Les places sont spacieuses. Nous ne tardons pas à décoller, il est 13 heures, nous sommes dans les temps. Bien installés avec un petit oreiller et une couverture (heureusement la climatisation est fraiche) devant un film. (La bibliothèque n’est pas garnie mais il y a de quoi satisfaire tout le monde). Le personnel est sympa, mais attention les hotêsses de l’air ne sont pas celles que nous voyons dans les films, la réforme du régime des retraites américaines a déjà dû avoir lieu…

Dans l’avion nous sommes assis à côté d’un Français qui part pour un mois et demi à Las Vegas. Nous irons sùrement pendant notre voyage de trois mois en Floride faire un tour à Las Vegas, capitale du jeu et du Casino, promis nous allons éviter de nous marier là bas pendant une nuit de débauche.
Nous voilà sortis de l’avion, il fait un ciel bleu et le soleil est présent, mais nous sommes en transit et n’avons pas encore respiré l’air américain. Après avoir vu quelques buildings en survolant Philadelphie, nous sommes de nouveau dans les couloirs des aéroports.

La douane

Objectif : passer la douane, et comme depuis Paris nous sommes trackés par cette fameuse étiquette rouge c’est avec un stress montant que nous arrivons devant le douanier. Type plutôt sympa, Charles passe en premier, l’officier des douanes pose les questions habituelles comme en France, tout en essayant de parler un peu le français. Cool ça se passe bien, jusqu’à ce qu’il sorte un dossier, devinez la couleur: rouge! Direction le bureau de la seconde inspection (secondary inspection). Baptiste est lui aussi relayé au second bureau. Nous patientons et faisons connaissance avec trois français dans le même cas que le notre. Ici on ne rigole pas, enfin les douaniers, car Baptiste trouve du temps pour s’amuser avec un livre Magic Eyes ;) . Une personne est entrain de se faire interroger et ça n’a pas l’air de bien se présenter pour lui, heureusement pour nous, après quelques questions posé à Baptiste nous sommes autorisés et obtenons notre Visa pour trois mois sur le sol américain. On nous tamponne notre passeport avec la belle date du 12 février 2011. Date prévue de notre vol retour. Sourire aux lèvres nous partons vers le second terminal, au pas de course car le passage à la douane nous a retardé de 45 minutes.

Escale à Philadelphie, et direction la Floride.

Nous apprenons que l’avion qui doit nous transporter de Philadelphie à Orlando a du retard, 18:15 au départ pour un vol prévu à présent à 19:20 (heure locale bien évidement car en ce moment il est 01 heure du matin en France.  Embarquement, direction Orlando, il fait nuit, on en profite pour dormir. Le voyage commence à se faire long. Pas de contrôle de sécurité à la sortie à Orlando, nous nous dirigeons vers les bagages. Pour patienter nous mettons le nez dehors pour la première fois aux USA. Et il fait bon! On sent la chaleur ambiante à la première respiration. Sacs à dos récuperés, nous prenons une navette qui nous coûte 20$ par personne pour faire le trajet de l’aéroport jusqu’à notre hôtel. Super pratique et plus économique que le taxi, mais il faut faire quelques kilomètres de plus pour déposer les autres personnes dans leurs hôtels respectif et ces minutes nous pèsent, nous sommes morts de fatigue et le chauffeur, un local, qui doit être habitué à des températures de 40°C a mis son chauffage à fond alors qu’il fait déjà super chaud.

Nous sommes à notre hôtel, le Galleria Palms à Kissimmee au Sud-Ouest d’Orlando. L’accueil y est bon, nous avons la chambre illico et la surprise, c’est spacieux et nous avons chacun deux grands lits. Parfait pour cette première nuit. Une boîte de nuit de l’autre côté de la rue nous attends mais pas pour y faire la fête, un restaurant y est ouvert 24h/24.