Après un Noel passé sans excès à West Palm Beach, le Monster reprend du service pour nous rapprocher de Miami, qui sera notre destination pour Le Nouvel An (NYE comme New Year Eve en Anglais)

Il nous reste 4 jours pour faire la route, ce qui nous laisse le loisir de prendre le temps  pour quelques petites escales. Nous croisons la route de Fort Lauderdale,  surnommée « La Venise de l’Amérique », rien que ça ! Il faut avouer que quelques traits de caractère pourraient la confondre avec sa grande sœur européenne.

Tout d’abord, l’eau ! La ville est traversée par un énorme réseau de canaux navigables empruntés par les somptueux yachts (pas moins de 40 000) arrimés aux très luxueuses villas parsemant les rues. Mais aussi, les touristes ! La ville est la destination numéro une des snowbirds, surnom donné aux canadiens qui fuient le froid hivernal du Grand Nord pour  venir se réchauffer sur les très longues plages de sable blanc de Fort Lauderdale Beach au Nord à Hollywood Beach qui n’a rien à voir avec son homonyme en Californie. Pas étonnant alors d’entendre parler québécois un peu partout dans les rues comme sur la plage.

plage-hollywood

Malheureusement pour nous, il fait frais et Charles en profite pour prendre un coup de froid en faisant bronzette sur la plage (comprenne qui peut !). Pour payer le médecin, 150$ la consultation, Baptiste a dû se faire employer aux services de la ville en tant que tasseur de sable, un boulot qui risque de disparaître avec la montée des eaux et c’est fort dommage !

baptiste-au-boulot

Il a même fallu faire des heures supplémentaires car on a réussi à prendre un PV au stationnement après 5minutes alors que Charles dormait dans le camion, terrassé par la maladie.

Le temps ne jouant pas en notre faveur, nous décidons d’aller faire un tour à Sawgrass Mills, à une quinzaine de miles vers l’Ouest. C’est ici que se situe le plus grand Outlet de Floride (si vous suivez nos aventures, vous savez déjà tous ce qu’est un Outlet, pour les infidèles, il s’agit de magasins d’usines) avec pas moins de 350 boutiques réunies dans un seul centre commercial : gigantesque, on vous laisse imaginer le monde en période de vacances ! Parmi la foule, Baptiste réussi quand même à rencontrer un jeune qu’il a déjà encadré lors d’un séjour linguistique. Assez troublant !

Nous profitons de la cohue pour animer un peu les galeries marchandes peuplées de vendeurs ambulants de toutes sortes vendant produits de beauté et électronique en tous genres.

De retour vers Fort Lauderdale, non loin du centre-commercial, se trouve le SWAP Shop. Il s’agit d’un énorme marché de plein-air, on y vend de tout et de rien. Mais ce qui nous intéresse le plus, c’est le cinéma de plein-air. Vous en avez certainement déjà vu dans les séries américaines, le bon plan drague ou Brendon emmène Kelly dans sa voiture, et lui offre un pot de popcorn….

Expérience super marrante,  pour 6$, une quinzaine d’écrans et de parkings, on choisit sa séance, on règle la station radio sur le bon canal pour avoir le son, on règle son fauteuil, et on apprécie les derniers films du box-office en toute intimité. Il y’a même un livreur de popcorns et autres friandises qui passe avec son caddy de golf… un appel de phare et le marché est conclu.

ecran-de-plein-air

Bien sûr, on est des petits malins, et après notre première séance on a créé diversion, feux du Monster éteins, et on a changé discrètement de parking pour voir un second film aux frais de la princesse !

Côté sorties,  quelques endroits sympas à Fort Lauderdale, notamment Las Olas Blvd et ses restos. Pour ceux qui souhaiteraient plutôt faire la fête, on vous conseille le quartier de Broward  avec l’America’s Backyard, une boîte de plein-air ou l’un des nombreux bars qui l’entourent.

Le nouvel an approchant, nous ne nous attardons pas et reprenons la route en direction de Miami.