Si le nom de Palm Beach ne vous dit rien, essayez de vous remémorer cette série télé des années 90, « les Dessous de Palm Beach » qui mettait en scène des flics qui résolvaient des histoires de crimes dans un milieu super huppé.  Pas d’arnaque de ce côté-là, les résidences qui juchent la longue plage et l’océan Atlantique sur l’îlot de Palm Beach n’ont rien à envier à celles que l’on peut retrouver sur la côte d’Azur.

Et pour cause, nous sommes ici dans la ville la plus riche des USA. Des voitures de luxes et des villas à foison, toutes plus grandes les unes que les autres, Worth Avenue, une rue habillée par de nombreuses enseignes et restaurants de prestige, des bourgeois qui flânent en tenue de soirée, en somme un monde parallèle qui nous ferait presque oublier la misère qui sévit un peu plus loin.

woth-avenue-a-palm-beach

Rien de particulièrement intéressant, sauf peut-être pour les amateurs d’architecture à l’Européenne (Dans la démesure, certains ont même fait importer des pierres de taille d’un peu partout dans le monde pour la construction de leurs résidences).

Palm Beach s’apparente quelque peu à un décor de série mettant en scène la bourgeoisie américaine, avec une omniprésence policière nous rappelant qu’il ne faut pas déranger les riches… ce qui nous a forcément excité et donné l’envie de mettre un peu d’animation, aidés par le monster .

Le Monster qui a encore fait un caprice d’ailleurs pendant la route de Melbourne à Palm Beach… Il fait nuit, nous sommes tranquillement en train de pianoter sur nos pc, bien calés sur notre matelas, garés sur un Parking de Mc Do, quand nous actionnons le démarreur de la bête mais en vain. La batterie est vide, il nous faut donc trouver de l’aide. Baptiste pars en vadrouille dans les alentours et se retrouve dans un quartier miteux, aperçoit une dame sur un balcon et lui explique notre cas. Deux hommes la rejoignent, tatouages aux bras et bières à la main, ils paraissent, de prime abord, agressifs. Baptiste leur propose de l’argent en échange du service, pensant les détendre un peu. Le premier descend, très vite rejoint par son pote. Ils sont totalement défoncés, il fait nuit, et après quelques minutes de conversation, ils demandent d’où vient cet accent. Très heureux de parler à un Français, l’atmosphère se détend, ils demandent même à prendre des photos pour montrer à leurs enfants et refuseront l’argent proposé initialement. Malheureusement, nous n’avons pas de photo, la batterie de l’appareil était vide elle aussi. Décidément !

Pour en revenir à Palm Beach, même si elle n’offre rien d’intéressant pour de jeunes vagabonds, ses alentours n’en sont pas pour autant désagréables.

L’île de Palm Beach est séparée des terres à l’Ouest par Lake Worth, qui, comme son nom ne l’indique pas, s’apparente plutôt à un estuaire qui permet aux résidents d’arrimer leurs yachts.

lake-worth-palm-beach

On retrouve donc  à l’Ouest, West Palm Beach (Logique !), une ville bien plus « normale » et accessible, qui historiquement a été construite pour héberger le personnel employé dans les villas de la  côte, et qui offre désormais, des lieux sympas pour les sorties, comme Clematis Street ou encore City Place.

Comme nous sommes restés une petite semaine, nous avons pu apprécier quelques adresses, comme Rocco’s Tacos et ses plats épicés et Grease qui fait de délicieux Burgers sur Clematis Street,(nous y reviendrons d’ailleurs pour notre repas de Noël) ou encore le Cheesecake Factory à City Place, chaîne de restaurants mondialement connue qui propose un large choix de plats, et bien sûr en dessert de fameux Cheesecakes,  énormes parts de gâteau bourrées de crème.

burger-de-noel-au-greasewest-palm

Bon nombre de bars et nightclubs ornent aussi la rue, pour ceux qui auraient la bougeotte nocturne. Nous avons d’ailleurs rencontré Lucie,  une fille au paire de Narbonne (première rencontre française).

soiree-off-the-hooka-2

Un peu plus loin de la ville, à quelques miles au nord, nous avons retrouvé le Mc Arthur Beach State Park, le temps d’une ballade en canoë dans la mangrove et dans la baie de Palm Beach… la marée étant basse, nous avons parfois pu apprécier une nouvelle discipline, le canoë tracté ! Etant donné la diversité de faune aquatique présente, on doit avouer qu’on n’était pas toujours sereins les pieds dans l’eau !

Charles , qui a des goûts de luxe, en a même profité pour construire son premier château à Palm Beach.

charles-et-son-chateau

On a aussi pu en profiter pour admirer quelques uns des nombreux oiseaux qui survolent le parc et faire quelques poses nues pour le calendrier à venir. (Sera disponible dès Janvier en donation libre)