Voilà trois jours que nous sommes à St Petersburg, retour à la civilisation! Des jeunes, un melting-pot culturel et gustatif avec de vrais restos et des endroits sympas pour sortir. Nous sommes rassurés, il n’y a pas que des retraités en Floride.

St Petersburg, 300 000 habitants, est bordée par le Golfe du Mexique à l’Ouest et les villes de Clearwater au nord et Tampa à l’Est, avec lesquelles elle forme une agglomération d’environ 3 millions d’habitants. Le littoral offre des plages magnifiques, à l’image de Treasure Island beach, Clearwater beach ou encore Fort Desoto, élue plus belle plage américaine en 2005.

ponton-sur-st-pete-beach

St Pete, comme on dit downtown, est une ville cosmopolite, avec son université, sa jetée et son quartier culturel avec notamment les Salvador Dalì Museum ou Fine Arts Museum (Musée des Beaux-Arts). Ville étudiante oblige, la vie nocturne a, elle aussi, sa place, ce sera l’occasion pour nous de se faire une idée sur la façon de vivre des américains et surtout de faire la fête. ;-)

Après quelques jours froids et pas mal de temps passé sur les routes, nous faisons une première escale à Clearwater Beach. Quel plaisir de retrouver la plage!

Comme son nom l’indique, l’eau ici est, pendant une bonne partie de l’année, limpide. Le sable est blanc comme sur la côte nord-ouest et bon nombre de coquillages viennent s’y échouer, ce qui en fait un endroit charmant et moins assailli par les foules que les plages qui se trouvent un peu plus au sud, à proximité du centre-ville.

On en profite pour s’entraîner un peu aussi….

on-s-entraine-comme-on-peut

On décide ensuite de tâter l’ambiance en sortant le soir au Blue Martini, à Tampa. le bar est situé en plein cœur d’un centre commercial, ça manque de charme, certes, mais ça a l’avantage de ne pas causer de nuisances sonores!

Le public est assez vieux, on ne reste pas trop longtemps et, comme qui dit centre commercial dit parking, on décide de rester ici pour la nuit mais…. (et oui, il y a souvent un « mais » lorsqu’il s’agit de trouver un endroit tranquille pour dormir) à 3 heures du mat’ un gardien de parking vient frapper à la porte pour nous demander de bouger car il doit nettoyer le sol. On redémarre le Monstre et on s’arrête quelques centaines plus loin sur le parking d’un hôtel mitoyen avec le centre commercial. A peine le moteur éteint, une voiture se gare face à nous et s’arrête pleins phares… on se rend vite compte qu’il s’agit du même gardien et qu’il nous avait suivi. Sensation super désagréable, on finit tout de même par le semer en laissant des traces de gomme monstrueuses sur le bitume.

Le lendemain, on prend la direction du Sud, une traversée de la baie de Tampa et 30 miles à parcourir dont 15 sur un gigantesque pont, encerclés par l’océan, pour retrouver Le Ellenton Premium Outlet, dans la ville de Bradenton.

en-traversant-la-baie-de-tampa

Mais qu’est-ce-qu’un Outlet? C’est un immense centre commercial regroupant des magasins d’usine de grandes marques. Les prix sont souvent attractifs, à un tel point que, pour la première fois de nos vies, nous passons plus de 20 minutes dans des magasins sans que ce soit pour faire plaisir à nos copines! On y restera d’ailleurs 5 bonnes heures, de vraies gonzesses. Pas mal de bons plans, comme des Levi’s  ou des Converses à 20$ soit à peine 15€. Aux réductions s’ajoutent des offres promotionnelles en fonction de la quantité d’articles achetés, ce qui pousse forcément à la consommation, et ici c’est bien l’objectif des vendeurs qui viennent fièrement, dès que vous entrez dans leur boutique, vous énoncer les différentes promos en cours.

Après avoir refait notre garde-robe, nous allons enfin laver notre linge sale, petit tour au lavomatic (laundry) où l’on rencontre Billy et Garvin, deux ingénieurs à l’allure rock&roll qui faisaient la même chose que nous entre deux déplacements professionnels. La discussion est sympathique, en partageant une bière, ils nous racontent qu’ils ont tous les deux déjà beaucoup voyagé mais expliquent avoir été souvent mal accueillis en France, où peu de personnes ont fait l’effort de les comprendre.

lavomatic

Nous sommes le premier vendredi du mois, et à St Pete, c’est le « first friday » http://firstfridaystpete.com/, pour l’occasion, les rues du centre-ville sont fermées à la circulation pour laisser place aux concerts de rue. Nous arrivons en milieu de soirée, il y a de l’ambiance sur Central Avenue, nous écumons les bars et boîtes à la recherche de bonne musique et c’est en rendant honneur à un DJ solitaire dans un petit bar  »The garden » que nous nous mettons en jambe et mettons le feu au dancefloor pour la première fois en Floride avant de rejoindre la foule en boîte au « Vintage ».

Nous rejoignons une rue a priori calme pour y passer la nuit, entre le trottoir et la route. A priori calme car cette fois-ci, ce n’est pas un gardien mais l’arrosage automatique des pelouses orienté vers la porte arrière du van, exactement là où nous avons nos têtes, qui se mettra en route à 4heures du mat’, faisant un bruit de scie circulaire!

La journée suivante est salutaire, nous rejoignons St Pete beach, la plage la plus proche du centre-ville pour une séance bronzette, sieste, baignades et raquettes, un classique pour tout vacancier qui se respecte!

On a même pensé à vous, on sait qu’il neige en ce moment au pays, ici ça n’arrive jamais alors les locaux ont trouvé une alternative….

bonhomme-de-sable-et-coucher-de-soleil

C’est le week-end et la sortie de la veille nous a bien plu donc on remet le couvert. Cette fois-ci, on décide de dormir dans le van là où on l’avait garé, en plein centre-ville sur le bord d’une avenue et miracle… on ne sera pas dérangé et on s’offrira même une belle grasse mat’ jusqu’à midi avant de retrouver la piscine (cf. article « Séance piscine pour les copains sportifs« )